Le xanthoastrocytome pléomorphe: À propos de cinq observations

Published on Nov 1, 2004in Neurochirurgie
1.55
· DOI :10.1016/s0028-3770(04)98332-4
O. Klein4
Estimated H-index: 4
(Département de Neurochirurgie, CHU-Hôpital Central),
Y. Grignon4
Estimated H-index: 4
(CHU-Hôpital Central, 29)
+ 3 AuthorsMarchal Jc9
Estimated H-index: 9
(Département de Neurochirurgie, 29)
Source
Abstract
Resume null null Objectifs de l’etude null Les auteurs presentent une serie de 5 xanthoastrocytomes pleomorphes et analysent les aspects diagnostiques, histologiques et therapeutiques de cette tumeur rare qui affecte surtout l’enfant et l’adulte jeune. null null null Methodes null Il s’agit d’un travail retrospectif a partir de cinq patients (trois de sexe masculin et deux de sexe feminin), recenses entre 1985 et 1996. null null null Resultats null L’epilepsie est le signe clinique le plus souvent retrouve. La tumeur se situe au niveau temporo-parietal dans deux cas, parietal dans un cas, frontal dans un cas et au niveau de l’hypothalamus et du troisieme ventricule dans un dernier cas. A notre connaissance, nous decrivons le premier cas de xanthoastrocytome pleomorphe localise dans la region de l’hypothalamus/troisieme ventricule. Tous les patients ont ete operes : l’exerese a ete totale pour deux patients, subtotale pour deux autres et partielle dans un cas. Quatre patients ont beneficie d’une radiotherapie adjuvante (deux recidives et transformation maligne et deux diagnostics errones) (dose moyenne d’irradiation encephalique : 44,75 Gy). Deux patients ont ete traites par chimiotherapie adjuvante. Un patient a ete perdu de vue. Deux patients ont presente au moins une recidive. Deux patients sont decedes d’une transformation anaplasique de la tumeur. Deux patients sont actuellement en survie sans recidive a 12 et 16 ans du diagnostic avec une excellente qualite de vie (Glasgow Outcome Scale = I). null null null Conclusion null La chirurgie represente le traitement de choix de cette tumeur rare. Le pronostic reste tres favorable (en l’absence de transformation anaplasique), mais une surveillance clinique et iconographique sur le long terme reste indispensable.
References25
Cited By9
This website uses cookies.
We use cookies to improve your online experience. By continuing to use our website we assume you agree to the placement of these cookies.
To learn more, you can find in our Privacy Policy.